La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Maurice Bonvoisin, dit Mars (1849-1912). Dessinateur et collectionneur de Rops
Prolongation jusqu'au 23/08/20 Lire la suite ...
Apé'Rops : saison 11 (2020-2021)
À vos agendas ! Lire la suite ...

Ce qui m’anime en tant que médiatrice culturelle, c’est de créer du lien avec les visiteurs et de participer à l’épanouissement personnel de chacun, quel que soit son âge, sa provenance, son milieu social… L’œuvre de Rops est si riche qu’elle permet au service éducatif de proposer un large éventail d’activités pédagogiques et même de l’adapter à tous les publics, et surtout les publics fragilisés ou porteurs d’un handicap.

En mars dernier, j’ai eu le plaisir de faire découvrir l’univers de Félicien Rops à un groupe de personnes ayant une déficience visuelle. La visite guidée « Félicien Rops se donne à voir…sans les yeux », conçue en 2007 avec le SEL bleu et l’ONA, présente une sélection d’oeuvres de Rops avec des outils spécifiques comme l’audio description, des ambiances sonores et des reproductions de tableaux ou objets à toucher car ces visiteurs sollicitent leurs autres sens. Pour la guide que je suis, il s’agit de dépasser les apparences et de proposer un ressenti pour toucher à l’essentiel de l’œuvre. J’ai fait découvrir et redécouvert moi-même par d’autres sens, l’univers de Rops et l’ai transposé grâce aux mots, grâce aux émotions formulées. L’expérience se prolonge ensuite au travers du tactile quand la personne mal ou non-voyante est invitée à toucher une reproduction d’œuvre constituée de différents matériaux. En tant que guide, je me suis impliquée différemment, davantage qu’à l’accoutumée et c’est à chaque fois un peu de moi-même que je distillais dans mes descriptions.

Alexia Greban, responsable du groupe et animatrice du pôle culture d’eqla, a émis la demande d’un atelier artistique complémentaire à la visite. Le service éducatif a eu l’idée de créer une initiation à la gravure, technique chère à Rops, qui mobilise le toucher puisque les participants suivent le sillon creusé sur la plaque de zinc avec leurs doigts, pour se guider. C’est le portrait de Rops sur base d’audiodescription qui a été le sujet de cet atelier dont les résultats ont été vraiment étonnants. Chaque participant a en effet sa propre représentation des choses. Et quand l’équipe reçoit un petit mot : « Merci pour votre passion et enthousiasme, très communicatifs ! », c’est la cerise sur le gâteau.

Un bonheur de travailler sur cet artiste hors normes et talentueux qu’est Félicien Rops, avec des collègues créatif.ves et passionné.es, et de s’enrichir des échanges avec les visiteurs.

Partagez :
Facebook
Twitter