La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Je respecte toutes les opinions, même les miennes. Félicien Rops 1833-1898
Musée fermé du 18/02 au 15/04/19 Museum gesloten van 18/02 tot 15/04/19 Museum closed from 18/02 to 15/04/19 Lire la suite ...
Félicien Rops en son château
Du 18/02 au 12/04/2019 Lire la suite ...
01/07 - 18/09/2000 : Rops au pays de Meuse. La quête de la sensation

Amoureux de la Meuse et de ses paysages, Félicien Rops garde durant toute sa vie un attachement à la douceur et aux lumières de sa région natale.

L'échappée au fil de l'eau reste pour lui un repos de l'esprit, un ressourcement et surtout l'occasion de peindre d'après nature. Sa peinture "mosane" se fait plus libre et plus réceptive aux modulations de la lumière que celle des débuts; elle gardera encore cette sensibilité aux reflets et à la transparence de l'eau lorsqu'il peindra les bords de Seine, à la fin de sa vie, dans sa retraite de Corbeil-Essonnes.

Lors de ses retours au pays, Rops trouve son point d'ancrage à l'Auberge des Artistes à Anseremme, installée au confluent de la Meuse et de la Lesse et fréquentée par nombre de ses amis peintres et écrivains. Ce rassemblement d'amis artistes se consolidera plus tard en une "Colonie", comme il en fleurissait de nombreuses à l'époque en Belgique, autour de la peinture de paysage et du réalisme. La Colonie d'Anseremme, quant à elle, se rassemblait pour d'agréables divertissements nautiques mais aussi de fervents échanges entre peintres, dessinateurs, écrivains, parmi lesquels Rops faisait figure d'animateur. On y retrouve Louis Dubois, Armand Dandoy, Périclès Pantazis, Hippolyte Boulenger dont le Vue de Dinant constituera un des fleurons du paysagisme belge.
L'exposition retracera donc cette vie culturelle de la "Colonie d'Anseremme" à travers les nombreuses interprétations de la Meuse laissées par Rops et ses contemporains.

Cet amour de la Meuse, Rops en témoigne également à travers sa correspondance, évoquant les flâneries, baignades, canulars qui émaillaient la vie mosane. Certaines de ces lettres sont accompagnées de croquis dressés sur le vif, tantôt délicats et sensibles, tantôt caricaturaux et superbement intégrés au corps de texte.
Cette correspondance sera un des fils conducteurs de l'exposition; le visiteur partagera ainsi l'amour de Rops pour les joies nautiques et son besoin de retrouver la nature.

Et pour preuve: Rops fut pendant sept ans (de 1862 à 1869) le président du Cercle nautique de Sambre et Meuse à Namur: ce Cercle (devenu ensuite le Royal Club nautique namurois) fut le point de ralliement d'une jeunesse bruxelloise et bohème (dont Charles De Coster, Victor et Maurice Hagemans) que Rops fréquentait à l'époque et qui se rassemblait sur les bords de la Meuse pour le plaisir des joutes nautiques. Président actif, Rops organise le Cercle; il trouve des embarcations, un local, une devise "Luctor emergo", dessine un insigne, un blason, les plaques d'embarcations... Après sa victoire au Prix de l'Empereur à Paris, le 9 octobre 1864, le Cercle nautique de Sambre-et-Meuse obtient le titre de Société Royale. Charles De Coster composera une fameuse cantate en souvenir de ces balades mosanes, "Les Bonnets blancs de Sambre et Meuse".
Les barques, insigne, blason, maquette du Club nautique, documents d'époque... confrontés à l'oeuvre peint, dessiné et gravé de Rops illustreront cette partie de l'exposition.

Les oeuvres présentées à l'exposition proviennent de plusieurs collections publiques: Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts d'Anvers, CPAS de Bruxelles, Bibliothèque royale Albert 1er, Musée d'Ixelles, Musée d'Art Wallon de Liège,... ainsi que de galeries et collections privées tant belges qu'étrangères (Espagne et Royaume-Uni).

Un catalogue sera publié, présentant des essais sur les trois thèmes de l'exposition.

Cette exposition est placée sous le haut patronage du Comité Central des Fêtes de Wallonie.

Partagez :
Facebook
Twitter
Documents utiles