La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Henri De Braekeleer (1840-1888). Fenêtre ouverte sur la modernité
19/10/2020 - 02/02/2021 Lire la suite ...
01/03 - 25/05/1997 : Maurice Pasternak

Un homme assis, en train de regarder, ou debout, tourné vers le dehors, vers son propre intérieur peut-être; homme seul, quelquefois plusieurs, mais chacun d'eux pourtant, seul, ne regardant pas les autres: autant de figures que propose à notre propre regard Maurice Pasternak dans ses gravures.

Car dans cette oeuvre, il s'agit bien d'une "apologie des regards", comme l'indique Joseph Noiret dans son titre de présentation du catalogue: regards des personnages présents, comme porteurs d'une question (et donc d'une vie) dans un univers silencieux et figé, dans des intérieurs de maisons, de bureaux, où l'on est seul, confronté à soi-même.

 "En mettant en scène ses individus occupés de regarder, qui paraissent n'avoir de raison d'être que leur regard, Maurice Pasternak incite le spectateur à se poser la question: ce que je suis en train de regarder, ça n'existe-t-il que parce que je regarde? Suis-je moi-même ces hommes aux yeux ouverts? Le monde entier bascule dans cette conviction : hors nous, il n'y a que l'horizon de notre propre pensée".

C'est donc à l'absence que Maurice Pasternak semble se confronter, comme pour la rendre visible; ainsi, sans doute, devient-elle supportable, puisque nous voilà tirés de notre "tranquillité": "Les personnages qu'on y croise se penchent sur un vide intérieur qu'ils rendent visible, d'où du sens peut surgir, ils ne réconfortent ni n'apaisent. Mis en position d'éveil, comme ils le sont eux-mêmes dans l'inquisition de leur regards, nous sommes entraînés vers ce lieu où ils tentent eux-mêmes de savoir ce qu'ils regardent. Parce qu'ils nous écartent des sentiers battus de la cécité commune, ils nous rendent à notre tour créateurs.

Rares sont les oeuvres aujourd'hui qui portent à pareille extrémité."

Une courte rétrospective et une majorité de gravures des plus récentes composeront cette exposition consacrée à Maurice Pasternak, laquelle sera accompagnée d'un catalogue.

Celui-ci s'inscrit dans une collection de monographies de graveurs contemporains, comportant déjà trois volumes (Claude Sinte; Gustave Marchoul; Gabriel Belgeonne). Le catalogue est vendu au prix de 250 F. Trente exemplaires comprenant une gravure originale sont disponibles au prix de 1.000 F. Prix spéciaux pour la collection des quatre catalogues.

Partagez :
Facebook
Twitter