La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Henry de Groux. Maître de la démesure
25/05 - 22/09/2019 Lire la suite ...
Ah Blankenberghe ! la plage ensoleillée, les bonnes causeries dans le sable blanc, la mer bleue...
Notez que je n’étais pas au monde de deux jours, que j’avais déja pris la résolution de ne contrarier en rien, le fils que mon père avait mis dans ma peau, & que j’ai tenu parole.
14/03 - 24/05/1998 : Jan Voss

Déjà présenté au musée Rops en 1996 dans le cadre de l'exposition "Ecritures autres", consacrée aussi à Walter Stöhrer et à Wolfgang Troschke, Jan Voss nous revient, dans l'éclatement de son oeuvre gravé, en cette première exposition de l'Année Rops.

Rappelons que l'artiste est né à Hambourg en 1936. Il étudie à l'Académie des Beaux-Arts de Munich, mais il vit et travaille à Paris depuis 1960.
Il a participé à de nombreuses expositions en France - St-Paul de Vence, Rennes, Rouen, Toulouse, Paris (galerie Lelong) -, en Allemagne - Documenta IV à Kassel, Munich -, au Danemark, au Japon, aux Etats-Unis..., tant en groupe qu'en expositions personnelles.

Artiste multiple, Jan Voss est peintre, aquarelliste, sculpteur et graveur. Cette diversité dans la mise en oeuvre de son art indiquant déjà le don de curiosité qui l'habite, le goût de la recherche et de la découverte incessante quant à la matière et à la couleur : ces traits dominants apparaissent ainsi dans les surfaces et les fragments colorés, dans les formes toujours urgentes, empressées, dans l'humour qui transparaît de l'oeuvre, comme pour apprivoiser une inévitable question. "Jan Voss peint contre l'ennui", lit-on, "dans cette inévitable vacuité qui ne sait comment être comblée".

La démarche de son oeuvre gravé, tout en adoptant pour thèmes ceux de son aventure picturale, se présente comme une expérience propre, "intime", dira Anne Truche ; comme la découverte singulière d'une matière et d'une technique où l'imprévu et la précarité sont guides. Ainsi se crée comme une correspondance, un "mouvement pendulaire" allant de la peinture à la lithographie, du dessin à la gravure. "Comme si le jeu des formes, à travers l'usage de techniques diverses, l'utilisation de supports variables, pouvait sans cesse se renouveler dans l'agitation, tout en affirmant l'exactitude d'un style toujours plus conscient de sa genèse, donc de son aptitude à la métamorphose".

Partagez :
Facebook
Twitter