La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Henry de Groux. Maître de la démesure
25/05 - 22/09/2019 Lire la suite ...
Ah Blankenberghe ! la plage ensoleillée, les bonnes causeries dans le sable blanc, la mer bleue...
Notez que je n’étais pas au monde de deux jours, que j’avais déja pris la résolution de ne contrarier en rien, le fils que mon père avait mis dans ma peau, & que j’ai tenu parole.
3/02 - 14/04/1996 : Gabriel Belgeonne

"La simplicité est une trace de l'invisible, peut-être un aperçu de rien", écrivait en 1984 le poète François Jacqmin, pour les gravures de Gabriel Belgeonne, son ami.

Quelle parole pourrait mieux "dire", à propos de ce qui émane de ces oeuvres discrètres, de ces plages silencieuses, de ces paysages déserts visités par quelques signes, fossiles ou petits éclats de coquilles ?

Gabriel Belgeonne, nous offrant son oeuvre gravé, ne nous en livre pas le secret, et c'est là sa richesse : il oblige le visiteur à se hasarder seul dans ce silence, dans cette fausse immobilité, pour lui-même, découvrir.

Peintre autant que graveur, Belgeonne, refuse d'établir une hiérarchie entre ces deux lieux de création; la gravure est pour lui un art indépendant, intégré. Il dit : "En faisant de la gravure, j'ai redécouvert la fonction de la couleur, des volumes, des lignes".

Il témoigne par ailleurs de cette passion pour la gravure à travers son enseignement (il est professeur à l'Ecole nationale supérieure des arts visuels de la Cambre, à Bruxelles) et par son action d'édtion et de soutien à la gravure (il est fondateur de l'asbl "Gravures Tandem", co-fondateur du Centre de la gravure et de l'image imprimée de La Louvière ainsi que du Musée du Petit Format à Couvin).

Sans être une rétrospective, l'exposition qui lui est consacrée présentera, à travers son oeuvre, l'itinéraire intense et singulier de cet artiste à la grande poésie.

 

Partagez :
Facebook
Twitter