La province de Namur, au coeur de votre quotidien

...mes vastes horizons et la mer nacrée à nulle autre pareille...

Lettre de Rops à A. Rassenfosse, 1891.

Je respecte toutes les opinions, même les miennes

Félicien Rops

1833-1898

Fleurs lascives

Exposition du 02/06 au 23/09/2018

Lire la suite ...
11/09 - 24/10/2004 : Evelyne Axell (1935-1972)

En septembre 2004, le Service de la Culture de la Province de Namur mettra à l’honneur l’artiste d’origine namuroise Evelyne Axell.

Désignée par Pierre Restany comme « un frisson de la vie », Evelyne Axelle est née à Namur, le 15 août 1935. Après ses études, elle suit les cours de céramique à l’Académie de Namur et ceux d’art dramatique au Conservatoire de Bruxelles. De 1955 à 1962, elle entame une carrière de comédienne. En 1963, elle est initiée à la peinture par René Magritte et se consacre à cette technique jusqu’à sa mort accidentelle, en 1972.

L’œuvre d’Evelyne Axell s’inscrit pleinement dans les années soixante, une des périodes les plus innovantes de la seconde moitié du 20e siècle, où la jeunesse du monde entier vit à l’heure du pop. Son œuvre se développe dans ce climat et ses recherches formelles en sont l’expression directe : l’artiste expérimentera des procédés neufs comme le travail du plastique, du plexiglas, du formica, ainsi que les collages composites.

Rare artiste « pop art » de notre Communauté française Wallonie-Bruxelles, elle vient d’être mise à l’honneur dans l’une des plus prestigieuses galeries de Londres, The Mayor Gallery, et présentée à la dernière Fiac de Paris.

Trois lieux d’exposition à Namur présenteront l’œuvre d’Evelyne Axell : la maison de la culture de la Province de Namur qui accueillera les grands formats ; le musée provincial Félicien Rops qui dévoilera le volet plus érotique de l’œuvre de l’artiste, et la galerie Detour à Jambes, pour les œuvres de jeunesse.

Outre l’organisation de ces trois expositions,  le catalogue raisonné de l’œuvre de l’artiste est en cours d’édition. Madame Sarah Wilson, éminente spécialiste du Pop art, a accepté, pour ce projet, la rédaction d’une analyse de l’œuvre de Axell, texte important qui situera l’originalité de l’artiste dans ce courant pictural. Claude Lorent, critique d’art, étudiera plus particulièrement l’aspect érotique de l’œuvre, en le confrontant à l’art de Félicien Rops, autre Namurois de renom.

Durant l’exposition, un documentaire sur l’artiste, réalisé par son mari, le cinéaste Jean Antoine, sera présenté dans la salle audio-visuelle du musée Rops.

Partagez :
Facebook
Twitter
Photos
Evelyne Axell, Autoportrait sur papier d'argent, 1969, gouache, crayon sur papier découpé et collé sur papier métallisé, 22 x 30 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D581
Evelyne Axell, La Cible, 1970, émail sur plexiglas, unalit, 97 x 84,5 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D583
Evelyne Axell, Ice cream, 1967, huile sur toile découpée, feutre, 100 x 100 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D584
Evelyne Axell, La Tchèque, 1969, email sur plexiglas fixé sur panneau en aluminium, 67 x 35,5 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D585
Evelyne Axell, Le Coup de brosse, autoportrait au pinceau n°2, feutre et crayon collé sur papier coloré, 50 x 32,5 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D586
Evelyne Axell, Le Couple IV, 1967, émail, clartex, 31,5 x 31,5 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D587
Evelyne Axell, Nu sur rétroviseur, c.1970, huile sur verre, 8 x 20 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D588
Evelyne Axell, Deux dames dans un prairie, c.1970, fourrure synthétique collée sur une plaque de marbre, figurines en porcelaine peinte, 24 x 13,5 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D589
Evelyne Axell, L'Eléphant bleu, 1972, émail sur plexiglas, formica, 158,3 x 128,3 cm. Collection Dexia Banque
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D590
Evelyne Axell, L'Oiseau de Paradis version bleue, 1971, émail sur plexiglas, formica (peint recto-verso), 89,5 x 53 cm. Collection privée
http%3A%2F%2Fwww.museerops.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D112%26photo%3D591