La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Henry de Groux. Maître de la démesure
25/05 - 22/09/2019 Lire la suite ...
Ah Blankenberghe ! la plage ensoleillée, les bonnes causeries dans le sable blanc, la mer bleue...
Notez que je n’étais pas au monde de deux jours, que j’avais déja pris la résolution de ne contrarier en rien, le fils que mon père avait mis dans ma peau, & que j’ai tenu parole.

L’année Rops, célèbre dans le monde entier le centenaire de la mort de ce grand artiste (1833-1898), peintre, dessinateur, graveur, de talent, mais aussi épistolier remarquable et illustrateur apprécié des grands poètes et écrivains de son époque.

La Ville de Corbeil-Essonnes a participé activement au programme des animations prévues par la Belgique, le Canada, l’Allemagne et la France en mettant en place, du 23 octobre au 31 décembre 98, à la galerie de la Commanderie Saint Jean (XIIIème siècle), une exposition de plus de 150 dessins, peintures, gravures et illustrations de Félicien Rops.

Comme beaucoup de jeunes artistes européens de la deuxième moitié du 19ème siècle, cet artiste s’était tourné vers Paris pour y trouver son identité et y affirmer son talent, mais la maturité venue, c’est vers Corbeil-Essonnes qu’il porta son choix, en aménageant une vaste demeure surplombant la Seine, « La Roche Claire » à la Demi-Lune.

Il y vivra près de quinze ans avec les sœurs Duluc et sa fille Claire. Cette propriété sera un centre foisonnant, ouvert à l’accueil de très nombreux créateurs, elle permettra la rencontre de Rops avec les écrivains ou poètes tels que Baudelaire, Mallarmé, Octave Mirbeau…

C’est en août 1898, que se terminera le voyage de cet artiste surdoué qui participa avec ses pairs et les intellectuels de son temps à la richesse de cette Europe de la pensée et de la culture, dans ce vieux monde qui s’apprêtait  à basculer.

http://www.corbeil-essonnes.com/spip.php?article134

Partagez :
Facebook
Twitter