La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Musée Félicien Rops
Province de Namur / Provincie Namen
Prolongation 29/01/2017
Exposition / Tentoonstelling

« Les femmes ne peuvent peindre que des choses qui n’exigent ni pensée profonde, ni grand sentiment, ni large virtuosité. Des fleurs, des natures mortes, des objets élégants, des scènes de genre paisibles, des paysages doux, des portraits d’enfants, des animaux gentils », peut-on lire en 1884 dans un article consacré aux « Peintresses belges » de la revue d’avant-garde L’Art moderne. Malgré ces préjugés largement sexistes, les femmes artistes en Belgique au XIXe siècle sont pourtant nombreuses et audacieuses. Certaines bénéficient d’une réelle reconnaissance via des expositions et des commandes, mais très peu d’entre elles sont passées à la postérité.

L’exposition présentée au musée Félicien Rops tente de rendre à ces « peintresses » l’hommage qu’elles méritent.

Considérées avant tout comme des épouses, des mères et des maîtresses de maison, les femmes n’ont accès à une formation artistique reconnue qu’à partir des années 1880, notamment grâce à l’ouverture de l’académie privée du peintre E.-S. Blanc-Garin à Bruxelles (1883). Les académies officielles, en Belgique, restent fermées aux femmes jusqu’en 1889.

Beaucoup ont du mal à s’affirmer en tant qu’artistes. Être « fille de… » ou « femme de… » permet à certaines de sortir de l’ombre. C’est le cas de la fille de Rops, Claire Duluc (épouse E. Demolder) qui illustre les ouvrages de son mari sous un pseudonyme masculin ; de Gabrielle Canivet (épouse C. Montald) qui fait de la reliure d’art ; de Juliette Massin (épouse W. Degouve de Nuncques) qui peint des paysages lumineux ; sans oublier Georgette Meunier, Louise Lemonnier et Anna Boch (cousine d’O. Maus), une membre féminine du cercle des XX, dont E. Verhaeren écrira qu’à « côté de sérieuses qualités, il manque à l’artiste… de n’être pas homme ».

« Pour moi, qui n’ai ni frère, ni cousin, ni oncle, ni père qui soit peintre, il faut bien que je m’arme de courage », écrira Louise Héger depuis Paris où, en 1884, elle suit une formation de peintre. Les femmes privées de ces liens familiaux ou maritaux artistiques renoncent bien souvent à se marier, déterminées à se consacrer à leur carrière. C’est le cas de Marie Collart, Cécile Douard ou Jenny Montigny qui sont actuellement considérées comme des « électrons libres ». Les artistes féminines du XIXe siècle s’illustrent dans différentes disciplines (peinture, gravure, sculpture, arts décoratifs) mais aussi dans des styles aussi variés que le réalisme, l’impressionnisme ou l’art nouveau. L’exposition au musée Félicien Rops se veut le reflet de cette variété de média d’expression et de styles. Elle présente les œuvres de plus de 40 femmes artistes issues de musées ou de collections privées. Un catalogue composé de nombreuses contributions scientifiques complète le propos de l’exposition.

Dossier de presse

“Vrouwen kunnen slechts dingen schilderen die geen diepgaande gedachten noch sterke gevoelens of grote virtuositeit vergen. Bloemen, stillevens, elegante voorwerpen, vredige genretaferelen, zachte landschappen, kinderportretten, vriendelijke dieren”, staat te lezen in 1884 in een artikel gewijd aan “Belgische schilderessen” in het avant-garde tijdschrift L’Art moderne. Ondanks deze ronduit seksistische vooroordelen telt België in de 19e eeuw heel wat dappere kunstenaressen. Sommigen genieten echt erkenning via tentoonstellingen en bestellingen, maar heel weinig onder hen leven voort in de herinnering. De tentoonstelling die het Félicien Rops museum voorstelt, tracht aan deze “schilderessen” het eerbetoon te brengen dat ze verdienen.

Vrouwen werden voor alles aanzien als echtgenoten, moeders en huisvrouwen en kregen pas toegang tot een erkende artistieke opleiding vanaf de jaren 1880, met name dankzij de opening van de private academie van de schilder E.-S. Blanc-Garin in Brussel (1883). De officiële academies bleven in België gesloten voor vrouwen tot 1889. Voor veel vrouwen is het moeilijk zich te doen gelden als kunstenares.

Sommigen slagen erin uit de schaduw te treden als “dochter van …” of “echtgenote van …”. Dat is het geval voor de dochter van Rops, Claire Duluc (echtgenote van E. Demolder), die de werken van haar man illustreert onder een mannelijk pseudoniem; zo ook voor Gabrielle Canivet (echtgenote van C. Montald), die zich bezighoudt met het inbinden van kunst; en Juliette Massin (echtgenote van W. Degouve de Nuncques), die heldere landschappen schildert; zonder Georgette Meunier, Louise Lemonnier en Anna Boch (nicht van O.Maus) te vergeten, het enige vrouwelijke lid van de kunstenaarskring Les XX, over wie E. Verhaeren schreef dat “ ze weliswaar heel wat talent had, maar jammer genoeg … geen man was ” (1884).

“ Ik, die geen broer, neef, oom of vader heb die schilder is, moet wel al mijn moed verzamelen ”, schreef Louise Héger vanuit Parijs, waar ze in 1884 een schildersopleiding volgt. Vrouwen die via echtgenoot of familie niet verwant zijn aan een kunstenaar, zien vaak af van het huwelijk, vastberaden als ze zijn zich te wijden aan hun carrière. Dit geldt voor Marie Collart, Cécile Douard of Jenny Montigny, die op dat moment aanzien werden als “vrije vogels”.

De vrouwelijke kunstenaars uit de 19e eeuw onderscheiden zich in verschillende disciplines (schilderkunst, graveerkunst, beeldhouwkunst en decoratieve kunsten), maar tevens in uiteenlopende stijlen zoals het realisme, het impressionisme of de art nouveau. De tentoonstelling in het Félicien Rops museum wil een weerspiegeling zijn van deze veelheid aan media en stijlen. Er worden werken van meer dan 40 vrouwelijke kunstenaars voorgesteld afkomstig uit musea of privéverzamelingen. En bij de tentoonstelling hoort ook een catalogus met tal van wetenschappelijke bijdragen.

Persbericht
Activités annexes / Activiteiten

Osez le musée Rops !

Modules de deux heures à destination des associations du champ social (visite guidée de l’exposition suivie d’une animation de Vie Féminine sur la question du genre)

Gratuit. Durée : 2h
Réservation obligatoire : 081/77 67 55
T’es pas mon genre !

Visite guidée de l’exposition suivie d’une animation sur la question du genre, à destination du public scolaire

Tarif : 40€. Durée : 1h30
Informations et réservation : 081/77 67 55
Jeudi 03.11.2016
Nocturne au musée Rops : ouvert jusqu’à 20 heures

À 18h30 : visite guidée de l’exposition en compagnie de Barbara Caspers, co-commissaire de l’exposition

Activité comprise dans le billet d’entrée à l’exposition
Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Dimanche 06.11.2016
Entrée gratuite au musée

À 14h30 : visite guidée gratuite de l’exposition temporaire

À 15h30 : projection du film Anna et Vincent, 2015, de Françoise Levie, 62 minutes

Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Jeudi 10.11.2016
Matinée d’étude, de 9h à 12h30

L’art et les femmes : un éternel parcours d’obstacles
En collaboration avec Vie Féminine

Programme détaillé sur demande
Participation gratuite. Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Jeudi 01.12.2016
Journée d’études, de 9h à 16h30

La vocation artistique à l’épreuve du genre au XIXe siècle : regards sur les peintresses en Belgique
En collaboration avec l’université libre de Bruxelles, sous la direction de Denis Laoureux

Programme détaillé sur demande
Participation gratuite. Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Jeudi 01.12.2016
Nocturne au musée Rops : ouvert jusqu’à 20 heures

À 18h30 : soirée-lecture en compagnie d’Isabelle Dumont, actrice, auteure et dramaturge

Activité comprise dans le billet d’entrée à l’exposition
Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Dimanche 04.12.2016
Entrée gratuite au musée

À 14h30 : visite guidée gratuite de l’exposition temporaire

À 15h30 : projection du film Anna et Vincent, 2015, de Françoise Levie, 62 minutes

Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Vendredi 09.12.2016 à 12h30
Apé’Rops : Femmes artistes

Conférence de Barbara Caspers sur Claire Rops, fille de l’artiste et de Léontine Duluc. Claire apprend le dessin et la gravure avec son père, illustre des ouvrages. Elle est une figure emblématique de ces femmes artistes qui, au XIXe siècle, se sont notamment appuyées sur leurs liens familiaux et sociaux pour mener à bien une carrière.

Prix : 7€ (lunch compris)
Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Jeudi 05.01.2017
Nocturne au musée Rops : ouvert jusqu’à 20 heures

À 18h30 : visite guidée de l’exposition en compagnie de Denis Laoureux, directeur scientifique du catalogue de l’exposition

Activité comprise dans le billet d’entrée à l’exposition
Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Dimanche 08.01.2017
Fête de finissage

En compagnie du collectif Les Hystériques, clôturez cette exposition de manière insolite avec l’entre-sort Le Passage des murmures

À 14h, 14h40, 15h20, 16h. Durée : 20 minutes

Activité gratuite. Réservation obligatoire : 081/77 67 55
Osez le musée Rops !

Module van 2 uur (Begeleid bezoek aan de tentoonstelling gevolgd door een animatie van Vie Féminine over de genderkwestie), bedoeld voor verenigingen uit de sociale sector

Gratis. Duur: 2u
Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Specifieke bezoeken voor scholen “T’es pas mon genre!”

Begeleid bezoek aan de tentoonstelling gevolgd door een animatie over de genderkwestie, specifiek gericht aan een schoolpubliek

Prijs: 40€. Duur: 1u30
Informatie en reservatie: 081/77 67 55
Donderdag 03.11.2016
Nocturne museum Rops: open tot 20u

18u30: rondleiding van de tentoonstelling in het gezelschap van Barbara Caspers, co-commissaris van de tentoonstelling

Activiteit inbegrepen in het toegangsbiljet van de tentoonstelling
Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Zondag 06.11.2016
Gratis toegang tot het museum

14u30: gratis rondleiding van de tijdelijke tentoonstelling

15u30: vertoning van de film Anna et Vincent, 2015, van Françoise Levie, 62 minuten

Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Donderdag 10.11.2016
Studievoormiddag van 9u tot 12u30

L’art et les femmes : un éternel parcours d’obstacles In samenwerking met Vie Féminine

Gedetailleerd programma op aanvraag
Gratis deelname maar reservatie verplicht: 081/77 67 55
Donderdag 01.12.2016
Studiedag, van 9u tot 16u30

La vocation artistique à l’épreuve du genre au 19e siècle : regards sur les peintresses en Belgique
In samenwerking met de Université libre de Bruxelles, onder leiding van Denis Laoureux

Gedetailleerd programma op aanvraag
Gratis deelname maar reservatie verplicht: 081/77 67 55
Donderdag 01.12.2016
Nocturne museum Rops: open tot 20u

18u30: lezing-avond in het gezelschap van Isabelle Dumont, actrice, schrijfster en toneelauteur Activiteit inbegrepen in het toegangsbiljet van de tentoonstelling

Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Zondag 04.12.2016
Gratis toegang tot het museum

14u30: gratis rondleiding van de tijdelijke tentoonstelling

15u30: vertoning van de film Anna et Vincent, 2015, van Françoise Levie, 62 minuten

Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Vrijdag 09.12.2016 om 12u30
Apé’Rops: Femmes artistes

Lezing van Barbara Caspers over Claire Rops, dochter van de kunstenaar en Léontine Duluc. Claire leert tekenen en graveren met haar vader en illustreert werken. Ze is een symbool van die vrouwelijke kunstenaars uit de 19e eeuw die steunden op hun familiale en sociale relaties om een carrière uit te bouwen.

Prijs: 7€ (lunch inbegrepen)
Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Donderdag 05.01.2017
Nocturne museum Rops: open tot 20u

18u30: rondleiding van de tentoonstelling in het gezelschap van Denis Laoureux, wetenschappelijk directeur van de catalogus van de tentoonstelling

Activiteit inbegrepen in het toegangsbiljet van de tentoonstelling
Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Zondag 08.01.2017 – Afsluitingsfeest

Ongewoon afsluitingsfeest van de tentoonstelling in het gezelschap van het collectief Les Hystériques met de vertoning Le Passage des murmures.

Om 14u, 14u40, 15u20 en 16u. Duur: 20 minuten
Gratis deelname. Reservatie verplicht: 081/77 67 55
Infos pratiques / Praktische informatie

Musée Félicien Rops - Province de Namur
rue Fumal 12 - 5000 Namur
T.081/77 67 55 F. 081/77 69 25
info@museerops.be - www.museerops.be
facebook.com/museerops
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18 h
Nocturne (jusqu’à 20h), tous les premiers jeudis du mois
Fermé les 24, 25, 31 décembre et 1er janvier

Open van dinsdag tot zondag van 10u tot 18u
Nocturne (tot 20u), elke 1e donderdag van de maand
Gesloten op 24, 25, 31 december en op 1 januari
Billet combiné : 5€/2,50€ (réduction)/ 1,50€ (groupe scolaire)
Moins de 12 ans, art. 27, 1er dimanche du mois : gratuit
Visite guidée : 1h, 40€ + entrée à l’exposition (25 personnes max.)
Réservation visites guidées : 081/77 67 55
Dossier pédagogique disponible sur le site www.museerops.be

Combiticket: 5€/2,50€ (korting)/1,50€ (schoolgroepen)
Gratis: jonger dan 12 jaar, Artikel 27 en elke 1e zondag van de maand
Rondleiding: 1u, 40€ + toegang tot de tentoonstelling (max. 25
personen)
Reservatie rondleidingen: 081/77 67 55
Pedagogisch dossier beschikbaar op de website www.museerops.be
Alice Ronner
Harpe avec fleurs
1888, huile sur toile, 222 x 160 cm. Stedelijke Musea Lier, inv. 150.
Anna Boch
Intérieur
1891, huile sur toile. Musées de Verviers, inv. PIR-1943-347.
Berthe Art
Chrysanthèmes blancs
s.d., pastel sur papier, 102,5 x 65 cm. Stedelijke Musea Kortrijk, Courtrai, inv. MSK/83
Dagmar De Furuhjelm
L'Atelier du peintre Blanc-Garin
c.1890, huile sur toile, 160 x 225 cm. Commune de Schaerbeek, Bruxelles, inv. N264. © Atelier de l’imagier
Hélène Du Ménil et Isidore De Rudder
L'Automne
1905, broderie au fils de soie, 200 x 260 cm. Musée du Costume et de la Dentelle de la Ville de Bruxelles, inv. E 1904-2 H.
Jenny Montigny
[La Récréation à l'école de Deurle]
s.d., huile, 51 x 67 cm. Collection privée © Cédric Verhelst 2016
Juliette Massin(épouse de William Degouve de Nuncques)
Les Isletas Ile Majorque
s.d., pastel sur papier, 31 x 53 cm. Musée d'Ixelles, Bruxelles, inv. OM129. Photo Mixed Media
Juliette Trullemans (épouse de Rodolphe Wytsman)
Joli verger
s.d., huile sur toile, 88 x 110 cm. Musée Camille Lemonnier, Bruxelles, inv. R.W 49 © Atelier de l’imagier
Louise De Hem
Le Chat noir
c. 1902, pastel sur papier collé sur toile, 60 x 74,5 cm. Stedelijk museum Ieper, Ypres, inv. SM 000307.
Marguerite Putsage
La Toilette
s.d., huile sur toile, 36 x 44 cm. Collection de la Région flamande, inv. 2588. © Atelier de l’imagier
Marguerite Verboeckhoven
Temps clair
1913, huile sur toile, 49,5 x 65 cm. Musée Charlier, Bruxelles, inv. I-418-1996. © Atelier de l’imagier
Théo Van Rysselberghe
Portrait de Claire Demolder
1902, huile sur toile, 97 x 104 cm. Collection privée.
Virginie Breton (épouse d’Adrien Demont)
Dans l’eau !
s.d., huile, 182,1 x 122,5 cm. Musée des Beaux-Arts, Anvers, inv. 1310. KMSKA © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw, photo Hugo Maertens’
Yvonne Serruys (épouse de Pierre Mille)
Mane Becube
s.d., huile sur toile, 72,5 x 61 cm. Stadsmuseum ‘t Schippershof, Menen, inv. 59 169 I I I